Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Etude SAGhE

 

Définition de l'étude SAGhE

Long term mortality after childhood growth hormone treatment: the SAGhE cohort study 

L’étude SAGhE, étude épidémiologique sur la tolérance à long terme des traitements par l’hormone de croissance chez l’enfant, a été initiée en 2007 par le Professeur Jean Claude Carel en France puis en Europe. 

Les résultats de l’étude SAGhE Europe (Safety and Appropriateness of Growth hormone treatments in Europe) ont été publiés en 2020.

L’objectif de cette étude a été d’évaluer l’analyse du risque de mortalité chez les jeunes adultes qui ont reçu un traitement par hormone de croissance recombinante dans l’enfance.

Cette cohorte a été constituée par 8 pays européens (Belgique, France, Allemagne, Italie, Pays Bas, Suède, Suisse, Grande Bretagne) comprenait 24 232 patients avec un suivi de 400 000 patients années.

Le risque de mortalité toutes causes confondues, n’était pas significativement augmenté chez les patients avec insuffisance somatotrope isolée et chez les patients avec petite taille idiopathique (SMR 1·1, 95% CI 0·9- 1·3).

Le risque de mortalité était significativement élevé chez les patients nés petits pour l’âge gestationnel (SMR 1·5, CI 1·1-1·9).

Chez les patients à risque modéré ou élevé (défini sur patients avec insuffisance ante hypophysaire multiple, syndrome rare associé à un risque élevé de morbidités, malformation sévère, cancer, craniopharyngiome, insuffisance rénale chronique), le risque était significativement plus élevé (SMR 3·8, 3·3-4·4; and 17·1, 15·6-18·7). 

Ces données sont rassurantes. La surveillance à plus long terme reste poursuivie. 

Sävendahl L et al. Lancet Diabetes Endocrinol 2020.

 

Aller plus loin