Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

La croissance

 

Qu'est-ce-que la croissance ?

La croissance est un processus qui débute dans l’utérus et se prolonge jusqu’à la puberté. 

La vitesse de croissance n’est pas constante de la naissance à la puberté. 

Lors de la petite enfance, le gain de taille est d’environ 25 cm par an de 0 à 12 mois, d’environ 13 cm par an de 1 à 2 ans, puis d’environ 8,75 cm par an de 2 à 3 ans.  

Après 3 ans et jusqu'à la puberté, la croissance continue à un taux d’environ 5 cm par an.

 

La puberté : un pic de croissance

A la puberté, on assiste à un pic de croissance, qui dépend de l'hormone de croissance et des hormones sexuelles, qui font grandir elles aussi.

  • Chez les filles, ce pic a lieu vers dix-onze ans avec un gain de taille de 25 cm 
  • Chez les garçons, le pic a lieu plus tard, vers 12-13 ans avec un gain de taille moyen de 28 cm

 

Qu'est-ce qu'une taille normale et comment évaluer la croissance d'un enfant ?

Pour évaluer si un enfant grandit normalement, il faut se servir de la courbe de croissance. 

La taille moyenne de la population varie d'un pays à l'autre et évolue au cours des décennies. Parce qu’un néerlandais (1m84 en moyenne) ne mesure pas la même taille qu’un indonésien du même âge (1m54), nous avons besoin de différentes courbes de croissance selon les pays.

 

Les courbes de croissance

C’est en mars 2018 que les derniers travaux scientifiques français ont abouti à de nouvelles courbes pour la population française, ces courbes sont disponibles dans les carnets de santé.

Il en existe 4, spécifiques pour les garçons et pour les filles et suivant l’âge : de la naissance à 3 ans et de la naissance à l’âge adulte. Voir et/ou télécharger les courbes de croissance.

La taille d'une personne adulte dépend de la taille de ses parents, de son origine ethnique et de son alimentation pendant l'enfance. 

Pour tracer les courbes de croissance, il est conseillé de mesurer et de peser son enfant régulièrement :

  • tous les mois, de la naissance jusqu’à deux ans ;
  • au minimum tous les six mois jusqu’à six ans ;
  • au moins tous les ans jusqu’à la puberté.

Une taille adulte est considérée comme "normale" lorsqu'elle correspond à celle atteinte par 95 % de la population, c'est-à-dire entre 162 cm et 190 cm pour un homme (176 cm en moyenne) et entre 152 cm et 177 cm pour une femme (164 cm en moyenne), si elle se situe dans les "couloirs", délimités par des lignes qui représentent les tailles extrêmes, observées chez 2,5 % des enfants qui se situent au-dessus de la ligne supérieure et 2,5 % des enfants au-dessous de la ligne inférieure (les déviations standards ou DS) .

On considère qu'un enfant présente un trouble de la croissance lorsque sa taille est inférieure à la limite basse de la courbe de référence, en dessous de -2 DS, en général. 

 

Que mesure le médecin lors de la consultation ?

Le médecin mesure trois paramètres : la taille et le périmètre crânien (en centimètres), ainsi que le poids (en kilogrammes). À partir de la taille et du poids, il calcule la corpulence (indice de masse corporelle). Ces quatre valeurs sont notées sur des graphiques figurant dans la partie "Courbes de croissance" du carnet de santé.
Pour tracer les courbes de croissance, il est conseillé de mesurer et de peser son enfant régulièrement :

  • tous les 3 mois, de la naissance jusqu’à un ans ;
  • tous les six mois jusqu’à 4 ans ;
  • puis chaque année jusqu’à la puberté.

 

Comment savoir si un enfant grandit bien ? 

Il faut vérifier que la courbe de croissance de l’enfant s’inscrit bien dans le "couloir" de la courbe de référence et qu’elle suit une progression régulière. Si cela n’est pas le cas, il faut consulter son médecin traitant. 

 
 
Quels sont les facteurs qui interviennent dans la croissance ?

Ce sont d’abord et surtout les hormones suivantes : 

  • principalement l’hormone de croissance (GH pour Growth Hormon) qui est sécrétée au niveau de la glande hypophyse, pendant le sommeil.  Elle est transportée jusqu’au cellules du foie et va provoquer la synthèse et la libération de l’IGF-1 (Insulin-Growth Factor 1) capable de stimuler la maturation et la croissance de l’os. 
     
  • les hormones sexuelles (testostérone, œstrogènes) agissent avec l'hormone de croissance au moment de la puberté. Elles augmentent la production de GH et donc celle d'IGF1. Elles déclenchent ainsi le pic de croissance et accroissent la vitesse de maturation des cartilages de croissance, puis leur ossification. C’est pourquoi, en cas de puberté précoce, la soudure prématurée des cartilages de croissance entraîne un risque de petite taille définitive.
     
  • les hormones thyroïdiennes (produites par la glande thyroïde). 

Mais bien d’autres facteurs entrent en jeu, comme la nutrition, certaines vitamines (dont la vitamine D) et le calcium.  

 

Les troubles de la croissance 

De nombreuses causes peuvent être à l’origine d’un trouble de la croissance. C’est le médecin qui fera les examens nécessaires pour en retrouver la cause. 

 

Exemples de courbes de croissance dans le carnet de santé

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus